Choisir son isolant : découvrez les meilleurs matériaux

Choisir son isolant : découvrez les meilleurs matériaux

Choisir le bon isolant est essentiel pour maintenir une température confortable et réduire vos factures d’énergie. Les propriétés isolantes des matériaux sont assez similaires. Mais il y a aussi un certain nombre d’autres facteurs à prendre en considération.

Pour bien choisir l’isolant parfait pour votre projet de rénovation thermique, il faut  comprendre les différences et les possibilités qui s’offrent à vous en la matière. La principale utilité de l’isolation est d’optimiser le confort thermique dans une pièce. Il est aussi indispensable de tenir compte de facteurs écologiques et sanitaires. Ce guide vous renseigne sur les différents types d’isolation et vous indiquera où isoler votre maison.

 Choisir son isolant : favoriser les matériaux écologiques

Les produits naturels forment un excellent isolant à choisir. Ils comprennent : la fibre de bois, la laine de mouton, le lin, le chanvre et la noix de coco.

Ces matériaux sont issus de milieux animal ou végétal, de systèmes recyclables et leur conception est efficace sur le plan énergétique.

La majorité du temps, ils sont réutilisables, exploitables ou biodégradables. Ces types d’isolants constituent aussi une meilleure solution pour le bien-être par rapport aux matières isolantes traditionnelles. Ils ne dégagent que peu ou pas de composants agressifs. Toutefois, il faut s’assurer que ces derniers sont entièrement naturels.

Les isolants fabriqués à partir de liège nécessitent du vernis ou des colles. Quant à la fibre du mouton, elle renferme parfois des antimites.

Choisir son isolant : les minéraux

Les isolants minéraux constituent des options moins nocives que les synthétiques. Parmi les plus populaires, il y a la laine de verre et de roche, l’argile expansée, le verre cellulaire.

Leur fabrication requiert davantage de ressources énergétiques par rapport aux isolants minéraux ou ses homologues naturels. Ils peuvent produire par ailleurs des effets néfastes pour le système de santé.

Au cours de l’installation, ceux-ci risquent de générer des particules pouvant passer inaperçues par les conduites aériennes. Une fois installés, ces matériaux libèrent une molécule de type cancérigène appelé formaldéhyde.

En outre, ils ne résistent pas à l’humidité et risquent de devenir moins isolants. Cependant, quelques-uns de ces isolants minéraux se révèlent très efficaces dans les installations, exigeant une bonne tenue à l’humidité  ou à la flamme.

Choisir son isolant : l’isolation synthétique

Ce type d’isolant est à exclure lors des travaux d’isolation. Le polyuréthane et le polystyrène constituent tous deux des matériaux nuisibles à la santé et à l’environnement.

Ils sont originaires de la pétrochimie et nécessitent une quantité d’énergie relativement importante. Ces matériaux émettent des substances très dangereuses lors d’un incendie.

Dans le cas où la mise en œuvre de ces types d’isolants est sous forme de panneaux, ils deviennent difficiles à installer en raison de leur rigidité. Ainsi, la plupart du temps, de petits interstices sont laissés ouverts. Ces derniers permettent à la chaleur de s’échapper, réduisant ainsi la performance de l’isolation.

Pour résumer, chaque type d’isolant présente des propriétés thermiques plutôt similaires, mais avant d’en choisir un, il faut tenir compte de contraintes liées à la protection de l’environnement et de la santé. Les singularités des lieux à isoler déterminent le choix d’un matériau ou d’un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *